15.07.2020

Premiers signes de reprise du marché publicitaire après le choc du corona


publikation img

Les temps forts du mois de juin

En juin 2020, la pression publicitaire sur le marché publicitaire suisse était de 403.1 millions de francs bruts. Après trois mois de faible publicité, la courbe remonte donc légèrement avec une augmentation de près de 17% par rapport au mois précédent. Toutefois le mois de juin enregistre un recul de la pression publicitaire brute de 11.5% par rapport à l’année précédente, Au total, cela signifie une réduction de 22% de la pression publicitaire par rapport à l’année précédente pour le premier semestre 2020.

Pression publicitaire sur le marché global

Développement de la pression publicitaire au mois de juin 2020 en millions de francs bruts

publikation img

La publicité hors domicile de nouveau sur les rails

Après trois mois de fermeture et sans aucune pression publicitaire, les cinémas suisses ont rouvert le 6 juin. Toutefois, cela n’est possible qu’en tenant compte des plans de protection et avec des capacités limitées. Ainsi, la pression publicitaire générée par la publicité au cinéma en juin est toujours inférieure de 86% par rapport au niveau de l’année précédente. La publicité extérieure a pu se redresser de manière significative suite au nouvel assouplissement du régime du corona au début du mois de juin. Avec une pression publicitaire de 62.5 millions de francs bruts, le groupe de médias n’est inférieur que de 6% par rapport au chiffre de l’année précédente. La reprise de la pression publicitaire hors domicile se reflète également dans le mix de médias: après une récente augmentation à trois chiffres, la publicité extérieure représentait 15% de la pression publicitaire totale en juin. Le groupe de médias Internet a également connu une forte croissance. Avec un peu moins de 116 millions de francs suisses bruts, les dépenses publicitaires brutes pour la publicité en ligne sont encore inférieures de près de 10% par rapport au niveau de l’année précédente. Dans les groupes de médias Presse écrite et TV, le volume de pression publicitaire brute en juin a été réduit de 12 et 13% respectivement par rapport au même mois de l’année précédente.

publikation img

En plus du secteur nettoyage, initiatives et campagnes connaissent à nouveau une hausse

En avril et mai, un seul secteur a augmenté sa pression publicitaire brute par rapport à l’année précédente, alors qu’il y en avait quatre en juin. Comme en mai, le secteur nettoyage a augmenté sa pression publicitaire du pourcentage le plus élevé, à savoir 71.7%. Cependant, le secteur des initiatives et campagnes (+29.6%), de la construction, de l’industrie et de l’ameublement (+8.9%) et du commerce de détail (+7.4%) peuvent également augmenter par rapport au même mois de l’année dernière. À ce jour, outre le secteur du nettoyage (+12.3%), le secteur des initiatives et campagnes (+0.2%) sont aussi à nouveau en légère hausse par rapport au premier semestre 2019.

L’industrie de l’événementiel et du tabac enregistre à nouveau les plus fortes baisses en pourcentage

Le fait que des événements pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes soient à nouveau autorisés depuis le 6 juin est une petite consolation pour l’industrie de l’événementiel, qui est ravagée par le coronavirus. En juin, la publicité événementielle enregistre à nouveau une pression publicitaire inférieure de 73.3% par rapport à celle du même mois de l’année dernière. Seule l’industrie du tabac, avec un recul de 89.2% par rapport à l’année précédente, doit faire face à un pourcentage de réduction encore plus important de la pression publicitaire brute. La troisième plus forte baisse de la pression publicitaire brute est observée au sein des entreprises de transport, qui la réduisent de près de 60% par rapport à juin 2019.

Perspectives

Le marché publicitaire suisse semble se remettre lentement de la crise du corona. Après une pression publicitaire brute en mars et avril toujours inférieure de plus d’un tiers par rapport au niveau de l’année précédente, en juin, il y avait encore une baisse de 11.5% par rapport au même mois de l’année dernière. L’augmentation de la publicité hors domicile a été particulièrement sensible en juin, mais l’Internet et les groupes de presse écrite ont également atteint leurs plus hauts niveaux depuis janvier de cette année. Il reste à voir si l’évolution positive de la pression publicitaire en juillet de cette année publicitaire exceptionnelle se poursuivra. Après tout, le mois de juillet est généralement le mois de publicité le plus faible de l’année.


Pression publicitaire par secteurs

publikation img

Top du mois

Les top annonceurs et les produits et services faisant l'objet du plus grand nombre d'annonces publicitaires (hors promotion de l'assortiment et de l'image) en juin:

publikation img

Mix de médias

Mix de médias pour le mois de juin

publikation img
Ce site utilise des cookies pour vous donner une expérience de navigation plus confortable. Plus d'informations
OK