17.01.2020

Tendance du marché publicitaire décembre 2019


publikation img

Les temps forts du mois de décembre

Au dernier mois de l'année 2019, la pression publicitaire s'élève à 622,6 mio. de francs suisses bruts. Le mois de décembre se termine avec une hausse minime (+1,2%), à un niveau quasi identique à la même période l'année dernière. Comme ces dernières années, la pression publicitaire diminue à nouveau en décembre, après avoir atteint sa valeur maximale en novembre. Sur l'année, la pression publicitaire brute a donc augmenté de 2.4 pour cent en 2019 par rapport à l'année précédente.

Pression publicitaire sur le marché global

Développement de la pression publicitaire au mois de décembre 2019

publikation img publikation img

Décembre ne change rien au classement des secteurs

Le dernier mois publicitaire de l'année 2019 n'a pas apporté de modification au classement des secteurs. Ainsi, l'ordre est définitif: le secteur Loisirs, gastronomie et tourisme est celui qui a généré la pression publicitaire la plus forte en 2019, comme l'an dernier. Ce secteur qui diffuse le plus de publicités voit sa pression publicitaire annuelle augmenter de près de 12 pour cent comparé à l'année dernière. Cette hausse a beau être conséquente, c'est seulement le troisième pourcentage le plus haut de tous les secteurs. De plus, le secteur en tête dépasse largement la barre des 700 millions. Loin derrière avec 75 MCHF (bruts), on trouve le secteur des services en deuxième position, dont la pression publicitaire a augmenté de 7.4 pour cent comparé à 2018. Comme en 2018, la médaille de bronze revient au secteur Financier, qui a lui aussi vu sa pression publicitaire augmenter légèrement comparé à l'année précédente (+2.3%) et a généré pour la première fois une pression publicitaire brute supérieure à 600 mio. de francs suisses bruts.

Pas de fluctuations majeures comparé au même mois l'an dernier

Le secteur des Produits tabagiques, qui ne peut pas diffuser de publicités à la télévision et à la radio suisses dû aux dispositions légales, génère la pression publicitaire la plus faible de tous les secteurs avec une pression annuelle d'à peine 14 mio. de francs suisses bruts. En pourcentage, le secteur des Produits tabagiques est celui qui a connu la plus forte augmentation en 2019. Porté principalement par la publicité pour les e-cigarettes, la pression publicitaire du secteur a connu une hausse de 124.1 pour cent comparé à 2018. Outre le secteur de l'Énergie (+15.4%) et le secteur des Loisirs, gastronomie et tourisme (+11.9%), les besoins personnels (+11.1%) contribuent eux aussi à faire atteindre un pourcentage à deux chiffres à la pression publicitaire annuelle.

Pas de baisses drastiques de la pression publicitaire dans les différents secteurs

6 secteurs sur 21 ont vu leur pression publicitaire baisser comparé à l'année précédente. Les reculs sont toutefois explicables, et aucun secteur ne voit sa pression publicitaire baisser de plus de 9%. C'est le secteur Initiatives & campagnes qui enregistre le recul le plus net de l'année, avec une baisse de 8.7 pour cent. La présence publicitaire des secteurs Boissons (-5.6%), Mode & sport (-4.3%) et Agroalimentaire (-2.5%) a été moins forte comparé à l'année précédente. En 2019, l'Événementiel (-1.5%) et la Construction, l'industrie et les équipements (-1%) génèrent une pression publicitaire quasi identique à l'année précédente.


Pression publicitaire par secteurs

Pression publicitaire par secteurs comparée à l'année précédente

publikation img

Top 10 du mois

Les 10 premiers annonceurs et les produits et services faisant l'objet du plus grand nombre d'annonces publicitaires (hors promotion de l'assortiment et de l'image) en décembre:

publikation img

Top 10 de l'année

Les 10 premiers annonceurs et les produits et services faisant l'objet du plus grand nombre d'annonces publicitaires (hors promotion de l'assortiment et de l'image) en 2019:

publikation img

Mix de médias décembre

L'intégration des données de recherche, Desktop (janvier 2017) et Mobile (juillet 2017) dans les statistiques publicitaires de Media Focus a entraîné une augmentation significative de la part Internet dans le mix de médias. Depuis janvier 2018, on recueille également des données de recherche pour la Suisse romande (la recherche étant répartie comme suit: 85% DE/15% FR).

publikation img

Mix de médias 2019

Le mix de médias de l'ensemble du marché publicitaire suisse n'a que très peu évolué en 2019 comparé à l'année précédente. On observe uniquement un déplacement de la pression publicitaire dans la presse écrite au profit de la publicité sur Internet. Ainsi, la publicité sur Internet représente 40 pour cent de la pression publicitaire annuelle, ce qui correspond à une augmentation de 4 pour cent comparé à 2018. En parallèle, la presse écrite perd 4 pour cent de parts et ne représente plus qu'environ un cinquième de la pression publicitaire annuelle. La publicité extérieure (out-of-home) contribue à la pression publicitaire annuelle à hauteur de 10% (+1%), et la publicité à la radio n'atteint qu'un petit score de 2% (-1%). La publicité télévisuelle et au cinéma conservent leurs parts respectives.

publikation img
Ce site utilise des cookies pour vous donner une expérience de navigation plus confortable. Plus d'informations
OK